L’AEEMT s’engage contre les fistules obstétricales

Campagne fistule obstétricale

L’association des élèves et étudiants musulmans au Togo (AEEMT) sensibilise contre les fistules obstétricales. C’était le 1er octobre 2020 à Mandouri dans la préfecture de Kpendjal au nord du Togo.
La fistule obstétricale en effet est une constitution d’une communication anormale entre le vagin et la vessie ou entre le vagin et le rectum. Elle survient suite à un accouchement prolongé difficile.
Avec l’appui du ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et l’emploi des jeunes, ce projet s’est exécuté en deux phases. La première consistait à renforcer les capacités du personnel soignant de la Direction Préfectorale de la santé (DPS) de Mandouri et ses environs. La seconde était axée sur la sensibilisation de la population de Mandouri sur les fistules obstétricales.
Pour Faridatou Moustapha, directrice des ressources humaines de l’AEEMT, cette initiative Vise à apporter un certain soulagement aux femmes atteintes de ce mal : « Nous sommes ici pour apporter la bonne information sur les fistules obstétricales et encourager la population à faire preuve d’humanité envers ces femmes qui en souffre. »

Campagne fistule obstétricale
Conscient que cette pathologie existe, bien qu’on en parle peu, Honore KONLANI, infirmier d’Etat au Centre Hospitalier Préfectoral (CHP) de Mandouri a d’abord salué l’association pour avoir pensé à leur localité, et a ensuite prié pour que de telles initiatives se multiplient : « Il faut donc que ces initiatives se multiplient et surtout que les bonnes volontés acceptent de subventionner ces prises en charges », a-t-il laissé entendre.
Vivement que de bonnes volontés se mobilisent davantage pour une prise en charge des femmes déjà touchées par le mal.

Articles similaries

a laissé un commentaire